011110_Girault_ff v3_A+
v3_A-
Chaque jour, du lundi au vendredi, jusqu’au 6 décembre, date à laquelle seront révélés les trois finalistes du FIFA Ballon d’Or 2010, un invité de Francefootball.fr analyse cette course au trophée 2010. Après Djorkaeff, B. Lacombe ou Payet la semaine dernière, au parloir, l’ancien champion de handball Olivier Girault. (Photo Presse-Sports)

Il avait sûrement les qualités pour devenir footballeur professionnel. Olivier Girault a d’ailleurs joué en cadets Nationaux, à Corbeil-Essonnes. Mais il habitait alors trop loin et sa mère ne pouvait pas l’emmener aux entraînements. C’est par hasard qu’il s’est mis au handball. Bien lui en a pris : champion du monde en 2001, champion d’Europe en 2006, champion olympique en 2008 à Pékin (lors de sa 236e et dernière sélection en équipe de France) ! Aujourd’hui entraîneur de Paris Handball, il continue à suivre de très près l’actualité du football.

«Olivier Girault, qui doit succéder à Messi au palmarès du Ballon d’Or ?
Eto’o, pour l’ensemble de sa carrière. Et pour ses titres : Ligue des champions, Championnat d’Italie… Il fait vraiment partie des meilleurs buteurs du monde. Depuis deux ans, il marche sur l’eau ! Je ne sais vraiment pas pourquoi le Barça s’en est séparé pour prendre Ibrahimovic… Car en plus, c’est un coéquipier extraordinaire !

En sélection, il a du mal, en revanche, à emmener le Cameroun aussi haut qu’il le voudrait, non ?
Son défaut, c’est l’équipe nationale ! C’est la preuve qu’un buteur sans équipe ne sert à rien. Mais il s’agit vraiment du seul bémol. S’il était par exemple attaquant de la sélection espagnole, il aurait gagné le Ballon d’Or depuis longtemps !

«Maradona a gâché Messi»

Quel est son principal concurrent ?
Son coéquipier de l’Inter, Sneijder. Le Néerlandais a réussi une belle Coupe du monde, mais il est moins fort qu’Eto’o. Toutefois, la Coupe du monde doit-elle servir de juge ? Dans cette compétition, on ne joue pas toujours contre les meilleurs. La Ligue des champions est un meilleur baromètre.

Et que pensez-vous de Messi, le vainqueur 2009 ?
Avec l’Argentine, il ne s’est pas adapté au jeu proposé par Maradona. Je dirais que Maradona a gâché Messi.

Et Cristiano Ronaldo, Ballon d’Or 2008 ?
Techniquement, il fait partie des meilleurs, bien sûr, mais il a du mal à se mettre au service du collectif. Je trouve même qu’avec lui, on atteint le paroxysme de l’égoïsme. Or, le football est un sport collectif. Un attaquant doit donc être capable de marquer et de donner la balle aux autres. Eto’o ou Messi en sont capables, Cristiano Ronaldo, non.»

Propos recueillis par Dominique Courdier

Cet article a été publié le Jeudi 11 novembre 2010 à 22:06 et est catégorisé sous Non classé. Vous pouvez suivre les réponses à cet article par le Flux des commentaires. Vous pouvez laisser un commentaire. Les trackbacks sont fermés.

Laisser un commentaire


Héros Peace Maker |
Nathalie Amiot |
peace and love |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | M artwork
| fredlepaon
| imagesnumeriques